top of page

DOCU : Yoga, Un Souffle De Liberté.

Dernière mise à jour : 7 avr.


Le reporter, réalisateur, photojournaliste et écrivain : Stéphane Haskell, victime d’un grave accident nous raconte comment il a surmonté cette terrible épreuve, grâce au yoga, et notamment grâce aux rencontres qu’il a pu faire sur son chemin vers la guérison.


Le programme nous fait voyager par la Californie où le yoga est de plus en plus populaire. On reçoit le témoignage d’une jeune femme : figure emblématique du yoga aux Etats-Unis. En passant par ses prisons où des grand gaillards tatoués pratiquent le yoga une fois par semaine pour « se libérer l’esprit » ou « retrouver la paix intérieure » comme certains d’entre eux le disent ou par des hôpitaux, où le yoga devient une thérapie, on remarque que la pratique du yoga a pour chacun une finalité différente. Pour certains il aide à se libérer d’une journée stressante, pour d’autres il est un outil de combat contre la maladie ou le handicap et pour d’autres encore, il est pratiqué pour oublier l’enfermement des barreaux et se libérer spirituellement.


Au fil des témoignages nous arrivons au Kenya, en pleine nature chez les Masaï : un homme de la tribu enseigne le yoga aux plus jeunes, comme aux plus âgés, ils ont tous adoptés le yoga car il est similaire à leurs valeurs et à leur culture.


Dans un autre décor, au cœur des bidonvilles de Nairobi une jeune New-yorkaise se démène depuis quelques années pour former des professeurs de yoga kényans qui partageront leurs connaissances avec les femmes et les hommes des bidonvilles, pour qu’ils « reprennent confiance en eux, apprennent à se respecter et à s’apprécier », ainsi que dans les prisons, comme dans la prison féminine que l’on nous fait visiter, dans la section où les femmes sont séropositives : ces femmes attendent avec impatience les cours de yoga (donnés, au mieux, 4 fois par mois) qui soulagent leurs corps et leurs esprits. L’américaine est convaincue que le yoga peut les aider à prendre conscience des dangers de la drogue, de la violence et de l’importance de porter un préservatif pour éviter de contracter le virus du sida.

Nous poursuivons notre périple en Inde, dans le Pays de naissance du yoga où nous rencontrons le célèbre B.K.S Iyengar élève du grand maître du yoga Krishnamacharya, son témoignage est un vrai message d’espoir pour le reporter et pour nous tous : en effet, Iyengar, enfant chétif né faible et atteint de plusieurs maladies, rencontra le yoga à travers son « guru » puis devint son propre maître, créa sa propre école de yoga et vaincue la maladie.


En Inde le yoga est inscrit dans la culture et les habitudes des habitants : il est enseigné à l’école dès le plus jeune âge et on célèbre toujours les grands maîtres de cet art.




31 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

댓글 1개


Formidable! C'est vrai j'ai moi aussi l'expérience de la douleur et je me suis retrouvée dans cette vidéo. Le yoga m'apporte énormément, grâce à lui, grâce à moi, je sens mon corps et mon esprit connectés ensemble, je sens les énergies circuler. Mon corps s'est musclé et la transformation est visible.

좋아요
bottom of page